Imprimer

Agde,

à la découverte du bateau la Jeanne-Elisabeth

et Coquillages à Marseillan

ANNULE

 

RENDEZ-VOUS : 7h devant Darty, aux Paluds, au niveau de l’arrêt de bus et 10mn plus tard au pin vert.

 

Nous rejoindrons Agde pour visiter l’exposition temporaire du musée de l’Ephèbe consacrée à l’extraordinaire histoire du bateau la Jeanne Elisabeth. Ce navire de commerce suédois parti de Stockholm, passa par la région bordelaise, Lisbonne et Cadix avant de couler au large de Palavas le 14 novembre 1755. À son bord, des marchandises provenant des quatre coins du monde... et dissimulé dans des sacs de blé, un trésor de 24 360 pièces d’argent, battues en Amérique du Sud.

Outils, instruments de navigation, armes, marchandises, effets personnels, documents d’archives... à travers la présentation de plusieurs centaines d’objets, l’exposition vous invite à remonter le fil de l’enquête et à vous mettre dans les pas des archéologues et historiens. Elle vous emmènera à la découverte des origines du navire et de ses marchandises, de la vie à son bord, de son naufrage,

de son pillage suivi de l’intervention des douaniers et de la campagne de fouilles qui ont permis, ces dix dernières    années,    de    retrouver    l’épave    et    ses    collections

exceptionnelles.

Le contexte géopolitique et économique vous plongera dans l’Europe du XVIIIème siècle, à la veille de la guerre de Sept Ans, premier grand conflit mondialisé de l’histoire entre la France et l’Angleterre et leurs alliés respectifs. Connu par les archives, le naufrage de la Jeanne-Elisabeth a longtemps retenu l’attention des chercheurs qui souhaitaient en retrouver l’épave jusqu’à ce qu’en 2006 des pilleurs découvrent le site et le mettent au saccage. Vite réprimée, cette action clandestine a finalement débouché sur une fouille méthodique conduite par le Drassm.

L’étude a livré des objets, du bord ou de la cargaison, exceptionnellement bien conservés. La coque atteste quant à elle de plusieurs traditions de construction navale, signe que les charpentiers du chantier de Wolgast, sur les rives sud de la Mer Baltique, synthétisaient harmonieusement les connaissances des constructeurs hollandais, anglais et français. Armé par un équipage de dix marins suédois, âgés de 16 à 35 ans, le navire fut lancé en 1754, un an seulement avant son naufrage. L’extrême intérêt de la collection archéologique mise au jour comme la diversité des passerelles jetées vers des fonds d’archives tant français qu’étrangers font de la Jeanne-Elisabeth un site emblématique du littoral languedocien.

 

Après le déjeuner coquillages à la Ferme Marine nous reprendrons la route pour rejoindre Aubagne (visite possible selon l’horaire)

 

TARIF JOURNEE (base de 30 participants minimum) : 89 €

Le prix comprend : le transport en autocar de grand tourisme, la visite guidée de l’exposition mentionnée ci- dessus, le déjeuner buffet de coquillages et poisson grillé, dessert, kir, vin et café inclus.

Association Nature et Patrimoine 1528 chemin du Clauvier 13360 Roquevaire /Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Affiliée à la fédération « Génération Mouvement » 60 rue de Londres 75008 Paris Immatriculation opérateur de voyages : IM075100069 ARCP : GROUPAMA Paris Val de Loire